LA MALTRAITANCE

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

DEFINITION DE LA MALTRAITANCE :

< Tout acte ou omission commis par une personne, s’il porte atteinte à la vie, à l’intégrité corporelle ou psychique, ou à la liberté d’une personne ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière>

La maltraitance exercée envers les personnes âgées n’est pas un phénomène nouveau mais reste un sujet tabou. La maltraitance est la conséquence d’une violence mal gérée, dans notre pratique, nous observons que la maltraitance par inadvertance est certainement la plus courante,exercée sans le vouloir, elle est le signe d’un épuisement et un manque de formation. En effet , le comportement de l’un des partenaires peut atteindre un tel niveau de démesure qu’il épuise la tolérance de l’autre et en érode sa patience. La liberté et le respect de la personne âgée peuvent remis en cause.

Dans le contexte professionnel, le soutien et l’accompagnement de l’aidant apparaissent indispensables. Ces professionnels doivent prendre conscience de la maltraitance par inadvertance pour réfléchir et faire évoluer leur pratique sans être culpabilisé.

LES FORMES DE VIOLENCE :

Les violences physiques :

Brûlures

Gifles

Ligotage (différent de la contention à but thérapeutique)

Bousculades

Sévices sexuels

Les violences financières :

Extorsion de fond, détournement

Economies abusives ( privation de confort dans le but de pas appauvrir le patrimoine )

Vol d’un moyen de paiement

Testament sous contrainte

Procuration abusives

Les négligences actives :

Privation de visite

Placement abusifs (placement contre le gré de la personnes âgée)

Les négligences passives :

Indifférence

Manque d’aide

Oubli

Les violences psychologiques :

Menaces

Chantage

Infantilisation (non considération de la personne âgée dans sa position adulte)

Culpabilisation ( faire culpabiliser la personne âgée sur le coût de sa prise en charge affective, physique et financière)

Tutoiement

Intolérance sexuelle, ne pas respecter les choix affectifs de la personnes âgée et limiter leur expression

Insultes

Les violences médicamenteuses :

Excès de neuroleptiques

Non prise en charge de la douleur

Non prise en charge de la dépression

CONCLUSION :

La maltraitance volontaire est la plus rare, mais elle doit être prise en compte pour éviter sa continuité ou sa persistance


  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »